13 septembre 2016

Signatures en JUIN - 1

On me fait (mon père, en fait...) la remarque que je ne tiens pas à jour... Alors plusieurs rendez-vous de signatures et pas mal de déplacements pour valoriser l'AVIATEUR...

Commençons par Nîmes et Istres, début juin.

Le 4 juin

Après l'Est, Mulhouse et Nancy la semaine précédente, cap le 4 juin sur Nîmes où mon amie Sylvie Moretto désormais associée et travaillant en binôme avec Fabrice a organisé une dédicace conjointe entre Jim et moi dans sa librairie "la Bulle".

Je connais peu l'auteur de "Une nuit à Rome", croisé lors d'un salon dans cette même ville deux ans plus tôt, mais c'est un garçon avec qui je sens que je pourrais m'entendre. Y'a des évidences comme ça qui font qu'on sait en rencontrant certaines ou certains si on aura des choses à se dire ou pas.

Tout ça se passe en plein d'une de ces grèves de la SNCF présentées comme à chaque fois "pour protéger les usagers" (mais surtout leurs acquits, évidemment, faut pas nous prendre pour des blaireaux, ça va finir par se voir, les gars !), un truc devenu une spécificité du pays et ce quelle que soit la couleur du gouvernement...

Bon, je propose une venue en voiture, sachant qu'en plus du samedi, je dois aussi signer à Istres lors du meeting aérien du dimanche, donc DEUX prestations, mais l'éditeur tousse devant ma facture et me propose uniquement un dédommagement au prix coûtant, ce qui quand on a une voiture en leasing, finirait par coûter sacrément cher, si je dépassais les km prévus...

Ils me proposent d'en rester là et de ne pas y aller, du coup. Je refuse, et pour ne pas ennuyer Sylvie qui compte sur moi, décide malgré tout de tenter le truc, en me rendant quand même tôt à la gare de Chessy, bien décidé à grimper dans le premier train qui passera par là.

Je fais bien, le 7h11 soi-disant annulé (on a reçu un SMS disant que ce TGV serait supprimé) est annoncé comme prévu, et effectivement je prends place à l'heure dite. Le truc c'est qu'au lieu du direct initial il stoppe à Lyon et il me faudra attendre une heure un autre TGV venu de Strasbourg bien bondé, moindre mal qui me fera arriver avec à peine 3/4 d'heures de retard sur le timing initial.

Comme j'ai une heure à tuer à Part-Dieu, j'en profite pour aller voir la FNAC sise dans la gare, y découvrant avec plaisir que sur les 12 albums dans le petit présentoir contenant les BD du moment, l'Aviateur figure en bonne place !

Une fois arrivé à la gare, j'attends un peu comme un gland qu'on vienne me chercher avant de me souvenir que la librairie est à 500 mètres de là.

C'est sous un beau soleil que je file à pied jusqu'à cette nouvelle boutique de Sylvie et Fabrice que je ne connais pas, vraiment idéalement placé, à deux pas de la Mairie dans une petite rue piétonnière. Et d'ailleurs ça marche très bien, le chiffre d'affaire (rare dans le secteur) est en augmentation. Le fait d'être plus en vue, probablement, et dans un espace plus plaisant.

Après un déjeuner au soleil on retourne à la librairie, en faisant les vingt mètres qui séparent le restaurant de la librairie où je retrouve, en droite ligne de Montpellier, Jim et Delphine qui en plus d'être la talentueuse coloriste de "une nuit à Rome" et autres productions est aussi sa femme !

Au moment où je leur propose de commencer à signer, comme on a une demi-heure d'avance sur l'horaire prévu, le gars me prend par le bras et me propose d'aller plutôt prendre un café tous les deux pour faire tranquillement connaissance, avant le rush des dédicaces.

J'ai trouvé la démarche super.




Et puis la signature en elle-même: assez dense, le fait d'être à deux auteurs avec des publics un peu différents est un plus indéniable et permet de découvrir l'un ou l'autre, selon celui pour lequel ils sont venus. Il me semble qu'on a tous les deux bien fonctionné, du coup, avec une libraire épuisée mais ravie à la fin de la journée...

On a presque vendu tous les albums qui étaient sur place !

Il en reste pour le lendemain à Istres, mais avant on va dîner tous ensemble dans un excellent restaurant retenu pour l'occasion, tandis que se joignent à nous un couple d'amis de Sylvie avec qui le courant passe très bien. Merci à Séverine et Bruno, donc, pour cette excellente soirée à rire  de bon coeur et se raconter des trucs entre amis à bâtons rompus. On se reverra fin août...

Bref, après avoir souhaité à tous une bonne nuit, je regagne l'hôtel (une résidence en face des Arènes) vers minuit avec le sentiment d'une journée bien pleine où l'efficacité l'a disputé au plaisir.

Le lendemain matin, vers 7 heures, Fabrice et évidemment Sylvie doivent venir me chercher pour filer à Istres, assurer une seconde journée de dédicaces, mais cette fois sur une base aérienne.

Le 5 juin

Nuit courte, mais pas de soucis, au matin on file vers Istres, une heure de route environ, et on arrive sur la base bien avant les nombreux visiteurs attendus.



À l'entrée, il y a plusieurs filtres y compris pour fouiller la voiture. On sait qu'il y a 50 000 visiteurs prévus. Les dédicaces se passent dans un immense hangar où sont regroupés les exposants et les libraires, donc le secteur BD, géré par Sylvie et son associé, là encore. Cette fois, les auteurs présents ne sont évidemment que des gens qui font des séries "avion"...

Passionnant moment de discussion avec les militaires et aviateurs, qui se pressent de l'autre côté de la table de dédicace, autour de la situation actuelle.


Mali, Afghanistan et Syrie, les gars sont sur le terrain et savent de quoi ils parlent. Un moment privilégié avec quelques-uns qui répondront à mes questions, sur l'engagement du pays et les opérations en cours. Des scénarios qui feraient de bonnes BD, mais tristement ancrés dans une réalité qui nous envahit de jour en jour. Flippant. Merci à eux.





On a, en causant avec ces gars et ces filles, (car il y en a pas mal) le sentiment que le mot patriotisme a encore du sens, en tout cas plus que quand des connards beuglent la Marseillaise dans un stade pour voir 11 types en short taper dans un ballon... Passons.

J'ai rencontré le très sympa Matthieu Durand qui a repris Tanguy et ce grand gaillard qui pourrait être mon fils a un talent évident. La façon dont il a absorbé le trait Uderzo des années 60 est très intéressante. Je suis moins fan du scénario daté, puisqu'ils ont repris un ancien texte de Charlier qui est très ancré dans sa façon de faire des années Pilote, notamment pour sa vision des femmes.

On se reverra quelques semaines plus tard  sur une autre base aérienne et il m'offrira son album en noir et blanc version luxe.

Merci à lui...

Alors évidemment, je n'ai RIEN vu du meeting. Tout se passait dehors et de la fête, on n'a eu que le bruit, énorme... On a dédicacé comme des fous, avant ensuite de partir diner, en bonne compagnie. Retour sur Nîmes fatigués mais pilotés de main de maître par Fabrice qui heureusement est le seul à ne pas somnoler dans la voiture, ce qui est un plus puisque c'est lui qui conduit...

Nîmes vers minuit où je dors une seconde nuit, avant le lendemain de déjeuner chez Sylvie au bord de sa piscine. Retour un peu chaotique avec la SNCF, mais au final, seulement une demi-heure de différence avec l'horaire prévu.

Putain, c'est dur la vie dans le Sud... La Seyne-sur-mer, c'est dans quelques jours, la semaine suivante...

21 août 2016

Un air de vacances...

Les deux Salons de l'été, qui se suivent et se passent dans l'Hérault pas loin de chez mon ami Curd. j'y serai. Histoire de passer un peu de temps dans le Midi.

Sète Plage
27-28 août 2016
Fabrègues
3-4 septembre 2016

20 août 2016

Sara à l'honneur !

Sara Lone, la série, figure en bonne place dans la sélection BD du très prestigieux salon "polar" (cinéma, télé, littérature, théâtre et BD) de Cognac, du 14 au 16 octobre et dont le cinéaste Jean Becker sera invité d'honneur.

David Morancho y sera lui aussi, invitation officielle, ce qui est bon signe, sans toutefois évidemment préjuger du palmarès final. 

Moi, le même jour je serai à Chaville avec mon ami Curd Ridel dans un salon pour lequel il a fait l'affiche, avec son personnage lisant notre album !

06 juillet 2016

Sète fin août !

Fin août, je suis invité à la 5ème édition du festival "estival" de bandes dessinées BD Plage qui se déroulera à Sète les 27 et 28 août 2016 sur la plage du Lido, au restaurant La Ola.

Manifestation populaire unique en France et sans doute en Europe, BD Plage Sète se passe les pieds dans le sable directement sur la plage du Lido. Cet événement convivial a pour objectif de populariser le 9e art en provoquant de belles rencontres avec des auteurs régionaux, nationaux et internationaux. Dans ce cadre insolite et naturel, il permet aux vacanciers et bédéphiles de découvrir en toute décontraction la diversité de la BD franco-belge et manga.


BD Plage Sète accueille cette année comme président d’honneur le dessinateur Paul Salomone, l’auteur des 3 tomes de "L’homme qui n’aimait les armes à feu" avec le scénariste Wilfrid Lupano.

Autour du président Salomone, une vingtaine d’auteurs invités en dédicaces dont voici les premiers noms (sous réserves de modifications) : Didier Tarquin (Lanfeust de Troy), Etienne Willem (L’épée d’Ardennois, Les ailes du singe), Fane (Joe Bar Team), Pascal Croci (Carmilla), Erik Arnoux (L’aviateur), Dzak (Les blondes), Jim (De beaux moments), Jean Michel Arroyo (Buck Danny), Joël Alessandra (Louise), Olivier Roman (« Les fables d’Humpur), Christophe Cazenove (Les sisters), Dako (Pascale Travaillé) (Perchés), Peyrine (Perchés), Jean-Luc Garrera (Les vélomaniacs).

Au programme : dédicaces, cafés-rencontres, vente d’albums, exposition, boutique association, exposants, soirée festive…

29 juin 2016

GAMSTAT 2016 dimanche !

Ce dimanche, je signe des albums à Valence Chabeuil.

Comme c'est au cours d'un meeting aérien avec des avions et des hélicos militaires sur une base de l'armée... de terre (GAMSTAT: Groupement AéroMobilité de la Section Technique de l’Armée de Terre), j'imagine que c'est bien entendu l'AVIATEUR que mettra en avant le libraire qui sera sur le site.

Mais si vous apportez du Sara Lone, je les signerai bien volontiers.
J'aurai plaisir à y revoir plusieurs édinautes de Sandawe qui me font la gentillesse de venir me croiser dans le hangar de la BD, où on retrouvera aussi du beau monde puisque je serai en compagnie de

ARNOUX Erik :
« L’aviateur » (Dargaud)
BERGESE Francis :
« Buck Danny » (Dupuis)
« Lindberg » ; «les Batailles Aériennes »  (Idées +)
« Biggles »
DURAND Matthieu :
« Tanguy & Laverdure » (Dargaud)
KOENIGUER Michel :
« Misty Mission » ; « Bomb Road » (Paquet)
LEPELLETIER Julien :
« Air Force Vietnam » (Dupuis/Zéphyr)
NICOLE Francis :
« Missions Kimono » (JYB)
PHILIPPE Sébastien :
« Têtes brulées » ; « Emergency » (Dupuis/Zéphyr)
« Tanguy & Buck La rencontre »
TARRAL Philippe :
« Courriers de Casablanca » (Paquet)
ARROYO Jean-Michel
« Buck Danny » (Dupuis/Zéphyr)
CHEVEREAU Michel :
« Le poids des nuages » (Bamboo)
GIBELIN Christophe :
« Typhoon » (Paquet)
« Les ailes de plomb » (Delcourt)
LE BRAS André :
« Rafale Leader » (Dupuis/Zéphyr)
NICOLAS Jean :
Manuels d’instruction aéronautique illustrés (Cépadues)
PERINOTTO Lucio :
« Artbook » (Paquet)
STOFFEL Eric:
« Histoires de pilotes » ; « Histoires de l’aéronautiques » (Idées +)

28 juin 2016

"Mauvaise" humeur...

Festiv'Nation Paris ce WE. En toute fin de signature samedi soir, vers 19 heures, un gars à lunettes que j'ai déjà vu à plusieurs reprises au fil des années et qui a bien dû me faire signer à peu près tout de que j'ai réalisé avec mon nom dessus (une quarantaine de bouquins en gros) me présente un AVIATEUR, avec un grand sourire.

C'est de ces gars qui refont la queue en permanence jusqu'à ce que tout ce qu'ils ont apporté aient un dessin dessus... Je déteste la démarche que je ne pige parce qu'en plus souvent, ils ne posent pas de questions et veulent juste un dessin. Mais ça dépend aussi de la façon de faire, de la fatigue etc...

J'ouvre l'album. Il est déjà signé, par l"ami Jean Charles Kraehn et aussi par Patricia d'ailleurs, j'imagine à Waterloo chez l'ami Frederic Minon. Je lui propose de simplement le parapher en apposant ma signature en dessous de mes co-auteurs, mais le gars VEUT un dessin.

J'argue du fait que je ne vais PAS RE signer un album déjà dédicacé mais lui se fiche de ma signature, il veut une dédicace dessinée et n'en démord pas en me montrant la page blanche de fin d'album.

Je lui dit non, que je ne le ferai pas, il insiste, lourdement, je lui répète que "putain (en pensées), mais c'est DÉJÀ signé" (et pas mal en plus, une Silke a demi-nue mise en chair, euh en couleurs par Pat...) pendant qu'une de mes amies assise à côté de moi qui est passée me voir rigole sous cape et plonge son nez dans un album pour ne pas montrer qu'elle se marre ouvertement devant l'insistance de plus en plus lourde du gars que je sens très énervé de mon refus.

Je lui explique une quatrième fois tranquillement que la dédicace pour moi est une rencontre pour échanger et qu'on s'est déjà "rencontrés" ! (au moins dans sept ou huit endroits)

Le gars maugrée, range son album qu'il m'aurait bien mis dans la tronche et repart avec sa valise à roulette...

Dans des moments comme ça, je me demande à quoi ça sert d'aller perdre du temps, mais heureusement c'est plutôt rare que je refuse un dessin.

Après c'est un choix, c'est gratuit et laissé à ma libre appréciation, quand même. En 30 ans de dédicaces, j'ai dû m'énerver 5 fois au plus, dont une fois à Illzach avec un gars du même genre qui pensait que le dessin sur l'album était un dû, là où ça doit demeurer un plaisir...

Meeting à Valence le 3...

L'AVIATEUR sera en bonne compagnie pour des dédicaces au GAMSTAT 2016, l'AérotorShow du 3 juillet sur la base aérienne de Valence Chabeuil.

Et je devrais - entre autres - y retrouver Matthieu Tanguy et Laverdure Durand et Julien Lepelletier.

Départ tôt en voiture (un WE de départ en vacances !) samedi matin.

23 juin 2016

Fnac la Défense...

L'Aviateur est sorti il y a un mois...

Ce matin, à la Défense, on le voit encore très bien


17 juin 2016

Je cause dans le poste !

C'était il y a deux semaines: je cause dans le poste, à Mulhouse, (cliquez sur le lien juste avant, pas sur la photo...) chez les amis de Canal BD - Tribulles

Et allez écouter ce que j'en dis, vers 35'15", avant un peu plus tard de parler de BD et donc de l'Aviateur, vers 1 h 24'...

Et puis de Sara Lone, de Sandawe et de David Morancho vers 1 h 35'.

16 juin 2016

Paris le 25 juin...

Je sais pas trop pourquoi j'ai dis oui vu que je déteste signer à Paris, mais bon, je vais pas me désister maintenant... Si ?

Donc, si je viens, signature uniquement le samedi après-midi genre 15h/19h chez BDNet Nation, Bd de Charonne dans notre belle capitale... Si vous passez par là ?

02 juin 2016

Dans les meilleures ventes...

L'aviateur rentre dans le TOP 15 Livre Hebdo BD du 1er juin... En treizième position.

Une bonne nouvelle en espérant qu'on se maintienne dans les ventes de tête... C'est fragile, mais jouable. Les libraires suivent et le public aussi.

De toute manière, le titre est très soutenu par Dargaud. La cerise sur le gâteau serait de réimprimer dans le courant du mois, évidemment...

29 mai 2016

À l'est, du nouveau !

Deux jours de signatures et mille bornes. Non pas le jeu, la distance à parcourir pour assurer les deux prestations, maison > Mulhouse-Tribulles > Nancy-Parenthèse > maison...

TRIBULLES - Départ le vendredi matin un peu après six heures en direction de Mulhouse. La veille, j'ai trouvé de l'essence à 500 mètres de chez moi dans une station réapprovisionnée une heure plus tôt, après avoir fait la queue vingt minutes pour mettre du 95 SP dans le réservoir de ma petite CinqueCento... Pas de panique pour le retour, mes amis à l'Est m'assurent qu'il y a de l'essence chez eux, et que de toute façon, la proximité de l'Allemagne et de la Suisse permettra de revenir le cas échéant. En fait le problème ne se posera à aucun moment.




Le temps est superbe, la route sans encombre, j'arrive à Mulhouse chez Tribulles, y découvrant la vitrine installée pas David et son équipe. L'album est parfaitement mis en place, mais comme on ne signe que vers 15 heures, on a le temps d'aller déjeuner avec David, Julien et Bertrand.

Les terrasses partout où les gens déjeunent, le soleil, 26° à l'ombre, bref, ambiance estivale à Mulhouse ce vendredi midi... Une serveuse charmante, un repas juste excellent, on prend le temps de se raconter des trucs avant de retourner à la librairie à l'heure dite... 15 heures. Je suis attendu.

David Brès a mis en avant le titre Dargaud bien entendu puisque ce sont eux qui me font venir et règlent les frais inhérents à mon déplacement, mais aussi le TT de Sara Lone (série qui décidément plait énormément aux lecteurs que je rencontre, qui attendent tous la suite...) et il a bien fait. Il va en vendre quatre ! (à 195 € le livre, la journée est excellente) ainsi que quelques exemplaires Sandawe.

Mais le deal est autour de l'AVIATEUR, très bien accueilli. Un bon moment en bonne compagnie, comme souvent de belles rencontres, quelques visages connus et de fidèles lecteurs (je suis souvent venu à Illzach, il faut dire) habitués de mon travail... Bref, pas le temps de s'ennuyer ni de regretter de bien sélectionner mes déplacements. Les libraires chez qui je vais sont des pros, on joue sur du velours avec des gars comme ça.

Sur les 35 AVIATEUR de la commande - y compris ceux de la vitrine qui va se dégarnir au fur et à mesure jusqu'à ne plus en présenter un seul à la fin de la journée - quasiment tout est parti, j'ai signé jusqu'à 20h20 et pense avoir gagné le droit d'aller dîner, quand je vois que David installe une table de mixage, des micros et des casques au milieu du magasin.

Je ne sais pas qu'il fait une émission autour du livre et de la BD, avec chroniques et interview de l'auteur invité tous les vendredis.

Une heure et demie d'enregistrement avec ces jeunes gens tout à fait intéressants, dans une bonne ambiance. Interview très plaisante à bâtons rompus, je devrais avoir le podcast un de ces jours pour vous faire écouter ça.

J'ai été brillant... Rire.

Dans l'après-midi, Solène de chez Dargaud avec qui je suis en communication avec mon iPad, branché en WiFi chez le libraire pendant que je signe, (ce qui permet d'envoyer d'ailleurs des images de ce que je fais en temps rée), m'adresse un article paru dans l'Est Républicain, sur ma venue à Nancy.

C'est bien minuté, le timing est parfait...

On va ensuite dîner en groupe avec les participants à l'émission, le même groupe qui ensuite va m'accompagner vers minuit jusqu'au Best Western, n'allant toutefois pas jusqu'à me border.

On se quitte dans le hall, je suis ravi de ma journée mais demain matin je sais devoir repartir tôt pour Nancy, à deux heures et demie en remontant à travers les Vosges et je monte me coucher.

La PARENTHÈSE - Vers 7 heures et demie, après une douche, je suis dans ma voiture pour remonter vers Nancy, en passant par les Vosges et le col de Bussang il fait beau et c'est un bonheur de rouler dans la montagne, dans des endroits dont les noms me parlent à chaque panneau, puisque c'est la région où j'ai passé mon enfance..

Petit pincement au coeur parfois, en souvenir... des souvenirs.

J'arrive vers 10 heures à Nancy, Cour des Arts, à deux pas de la place Stanislas et Stéphane m'accueille. Sa librairie est immense, probablement une des plus belles de la région, le mobile réalisé par Dargaud y est (comme chez Tribulles d'ailleurs) en bonne place.

Chez lui, notre titre correspond totalement à son public, et il a fait une commande de 50 albums avant même de savoir que je serais présent chez lui pour en signer. Quand je repartirai le soir, il en restera neuf seulement...

Le libraire n'a pas prévenu que je serais là plus tôt (il a prévu 15 heures-19 heures), c'est volontaire et il aime laisser la surprise à ceux de ses clients qui passent. C'est comme ça qu'avant le déjeuner j'en signe une dizaine à des gens ravis de l'aubaine.



On va déjeuner chez son ancien disquaire reconverti en restaurateur, et là encore, super repas très agréable. Stéphane connait parfaitement le métier et me donne un éclairage professionnel très intéressant sur le marché, la distribution, la façon de faire le job, le travail des éditeurs, les albums de mon ami Jean-Charles, y compris le Futura tome 2 qui va sortir, bref c'est très pertinent et fait réfléchir...

Quand on revient, vers 14h30, il y a quelques personnes qui attendent et je vais signer pendant plus de trois heures sans discontinuer. J'ai prévu, comme je suis arrivé plus tôt, de repartir vers 18 heures et du coup, c'est ce que je fais, après avoir choisi deux albums offerts par le libraire, en fait les tomes 3 et 4 de Zombies, de mon camarade Sophian Cholet (rencontré d'ailleurs à Nancy voilà quelques années lors du "Livre sur la Place", où nous étions invité par ce même libraire), une série que j'aime beaucoup.

J'ai fait quelques belles rencontres, notamment celle de ce militaire de la 133 de Nancy-Ochey, mécanicien sur Mirage 2000 qui doit partir en mission en Jordanie d'ici peu et m'a raconté plein de trucs passionnants qui seraient tous des scénarios palpitants, si d'aventure on devait les faire en BD... Merci à lui et à tous les lecteurs et lectrices qui se sont déplacés pour venir me voir, avec qui j'ai passé deux jours bien remplis.

Je repars sous le soleil de la fin de l'après-midi en direction de la maison. 280 kilomètres plus tard et je suis chez moi un peu après 21 heures, un peu fatigué mais ravi de ces deux jours très productifs et riches en émotions.

Merci évidemment aussi à David Brès et Stéphane Godefroid, les libraires CanalBD qui m'avaient invité, ainsi qu'à Bertrand, Julien, Anaïs et tous les autres !

PS: Dans quelques jours, je file à Nîmes chez mon copain Sylv... euh, ma copine et amie de 30 ans, Sylvie Moretto, avec qui le dimanche, après une journée de samedi passée dans sa libraire la Bulle avec l'ami Jim, je filerai sur la base d'Istres dédicacer l'Aviateur au cours du meeting...